Comprendre l’impact de l’économie des créateurs

Comprendre l’impact de l’économie des créateurs

Qu’est-ce que l’économie des créateurs ? Quel est l’impact de l’économie des créateurs sur nos vies ?

Pendant de nombreuses décennies, les médias traditionnels et une poignée d’entreprises étaient responsables de tout ce que nous lisions, regardions et écoutions. Pour participer à une conversation, la personne moyenne devait être employée par l’une de ces organisations ou faire partie des histoires qu’elle racontait. Tout, de la télévision aux émissions de radio et aux magazines, avait un calendrier de sortie étroitement contrôlé.

L’arrivée d’Internet a tout changé. Le public s’est détourné du contenu fortement scénarisé et a migré vers du contenu créé par des personnes comme nous. Des voix authentiques enregistrées depuis une cuisine ont commencé à résonner auprès des téléspectateurs plus que n’importe quelle production médiatique à gros budget. Les attitudes changeaient rapidement envers la création de contenu et la créativité. Dans le même temps, la technologie est devenue plus accessible, plus abordable et plus avancée, permettant aux gens ordinaires de créer.

Il y a quinze ans, le concept de gagner sa vie en faisant quelque chose comme le streaming en jouant à des jeux vidéo était impensable. Mais les mentalités héritées ont été rapidement améliorées avec l’avènement des premières stars de YouTube . Actuellement, il existe environ 50 millions de créateurs répartis sur différentes plateformes, notamment YouTube, Instagram, Twitter et TikTok. Parmi eux, 2 millions touchent des salaires à six chiffres.

Les créateurs gagnent de l’argent grâce à un portefeuille de tactiques diversifié et en croissance rapide, allant de la réception de revenus publicitaires et de conseils à la création de contenu sponsorisé et premium et à la vente de marchandises, d’abonnements à des chaînes et d’abonnements. De nombreuses plateformes comme YouTube, TikTok et Facebook introduisent désormais des fonds de créateurs . Les créateurs et toutes les personnes employées pour les servir ensemble constituent ce que nous appelons l’économie des créateurs. Les entreprises produisant des outils et des plates-formes de création se sont développées et diversifiées pour autoriser les nombreux types de contenus et voies de revenus différents, sans plafond en vue.

L’essor de cette économie ressemble à une nouvelle renaissance. La créativité n’a jamais été aussi rentable qu’aujourd’hui. Le contenu numérique est le plus précieux qu’il ait jamais été, et la créativité est devenue un mode de vie viable. Avec une variété de sources de revenus et de médias de contenu, et l’appétit apparemment sans fond d’Internet pour la consommation numérique, les créateurs de toutes sortes commencent à trouver leur public pas seulement des méga influenceurs avec d’énormes adeptes.

Cet écosystème décentralisé de divertissement a changé à jamais les médias traditionnels et la publicité. Les marques à succès racontent leurs histoires différemment. Aujourd’hui, en 2021, une grande partie du marché publicitaire s’est éloignée du modèle traditionnel « plus c’est gros, c’est mieux » vers des communautés de niche. Les spécialistes du marketing trouvent qu’il est intéressant d’investir dans des créateurs avec des abonnés plus petits et très engagés – et de leur confier la direction créative. À son tour, le style esthétique de la publicité est passé des campagnes sur papier glacé d’antan à un contenu authentique, accessible et personnalisé. L’aspect pertinent est ce qui encourage les consommateurs à créer leurs propres versions, ce qui se traduit par un effet de réseau qui renforce positivement.

Aujourd’hui, toute personne disposant des bons outils technologiques est capable de créer du contenu partageable, d’atteindre un public et de gagner de l’argent de manière indépendante. Alors, quelle est la prochaine étape ? L’économie des créateurs est là pour rester, et il existe de nombreuses opportunités de résoudre les nouveaux besoins qui accompagnent cette réalité. La monétisation est un domaine, et certains ont prédit un avenir où les créateurs construiront leurs propres plates-formes de bas en haut et fonctionneront comme leurs propres entreprises de vente directe aux consommateurs.

Ce qui est sûr, c’est que garder les créateurs au centre est la voie à suivre, et si les entreprises veulent rester pertinentes, elles doivent s’adapter et accompagner leur ascension. Pour les propriétaires d’entreprise et les dirigeants, cela signifie s’engager dans de nouveaux modèles qui se concentrent sur de vraies personnes plutôt que sur des entreprises, et créer des produits qui donnent aux créateurs les outils et l’autonomie dont ils ont besoin pour créer un contenu authentique, se commercialiser et générer des revenus via une variété de canaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *